Rechercher
Close this search box.
Myalgic Encephalomyelitis / Chronic Fatigue Syndrome (ME / CFS) Post Treatment Lyme Disease Syndrome (PTLDS), Fibromyalgia Leading Research. Delivering Hope.Open Medicine Foundation® Canada

Étude longitudinale d'une journée

Cette étude vise à comprendre les mécanismes biologiques à l’origine de la symptomatologie de l’encéphalomyélite myalgique/syndrome de fatigue chronique (EM/SFC) à l’aide d’une analyse métabolomique et lipidomique à haut débit et d’un prélèvement sanguin à haute fréquence sur une période de 6,5 à 7,5 heures effectué sur deux sites distincts (Melbourne et Uppsala).
  • Christopher Armstrong, PhD
  • Jonas Bergquist, MD, PhD
  • Approbation de l’IRB/éthique terminée.
  • Les échantillons sont tous collectés.
  • Plus de 3000 échantillons ont été collectés et chacun d’entre eux sera initialement analysé par métabolomique RMN et MS.
HYPOTHÈSE ET DESCRIPTION DE L'ÉTUDE

Un nombre croissant de publications suggère que le métabolisme énergétique, aminé et lipidique est clairement impliqué dans la physiopathologie de l’encéphalomyélite myalgique / syndrome de fatigue chronique.

Bien que de nombreuses études aient montré des différences dans plusieurs métabolites et lipides entre l’EM/SFC et les populations témoins, aucun métabolite unique n’a été démontré de façon constante par ces études. Cela peut être dû à la grande variabilité des patients atteints d’EM/SFC, tant sur le plan clinique que biologique. Une façon de surmonter ce problème est de mener des études à étapes répétées dans lesquelles de nombreuses répliques biologiques sont collectées pour chaque patient et chaque témoin, permettant à chaque sujet d’agir comme son propre témoin.

Cela permet de réduire les sources de variation et de contrôler les facteurs à l’origine de la variabilité entre les sujets. Il s’agit d’une technique importante pour la recherche sur des populations très variables ou hétérogènes comme l’EM/SFC. Cette étude propose de mesurer les métabolites et les espèces lipidiques en utilisant un nouveau plan d’étude sophistiqué avec prise de mesures successives.

Cela aidera à élucider les mécanismes biologiques à l’origine des symptômes de l’EM/SFC, et permettra de trouver des tests sanguins de diagnostic utiles sur le plan clinique, ainsi que de nouvelles pistes de traitement pour les malades de l’EM/SFC en fonction de la pathologie sous-jacente.

DÉROULEMENT DE L'ÉTUDE

Close-up de mains gantées prélevant du sang d'un patient

  1. Établir un modèle de biologie correspondant aux symptômes des patients au cours d’une journée dans deux cohortes internationales.
  2. Suivre l’impact biologique des repas, des tâches sociales, des tâches mentales et des tâches liées à l’exercice physique sur les patients EM/SFC par rapport aux témoins.
  3. Regrouper les patients sur la base d’une dynamique biologie-symptômes similaire.