Rechercher
Close this search box.
Myalgic Encephalomyelitis / Chronic Fatigue Syndrome (ME / CFS) Post Treatment Lyme Disease Syndrome (PTLDS), Fibromyalgia Leading Research. Delivering Hope.Open Medicine Foundation® Canada

Flux sanguin et exercice dans l'EM/SFC et l'intolérance orthostatique

BUT DE L'ÉTUDE

L’étude vise à examiner les effets de l’exercice en position couchée ou debout sur le flux sanguin cérébral, la pression artérielle, la fréquence cardiaque et la présence d’auto-anticorps chez les patients atteints d’EM/SFC présentant une intolérance orthostatique, par rapport aux témoins, afin de comprendre les mécanismes sous-jacents et les différences dans la gravité des symptômes et le malaise post-effort.

CHERCHEURS

  • Elena Christopoulos
  • Kegan Moneghetti, FRACP, PhD
  • Paul Gooley, PhD
  • Christopher Armstrong, PhD

MISES A JOUR ET PERSPECTIVES

  • Approbation de l’IRB/comité d’éthique pour la conception d’un détecteur de position à domicile en combinaison avec un suivi hémodynamique.
  • L’association des appareils de mesure continue de la pression artérielle Activpal et CareTaker semble efficace pour la surveillance de la pression artérielle à domicile.
  • Approbation de l’IRB/comité d’éthique pour le projet principal.
  • Le recrutement pour l’étude principale aura lieu en juin et nous prévoyons une période de recrutement de 12 mois pour cette étude. La capacité maximale est de 8 visites par semaine et 160 visites (20 semaines à capacité maximale) sont nécessaires.
  • Soumission d’un article d’examen systématique pour le domaine d’activité.
HYPOTHÈSE ET DESCRIPTION DE L'ÉTUDE

L’intolérance orthostatique (IO) se manifeste par des symptômes tels que des étourdissements, des vertiges, des troubles de la vision et parfois des évanouissements, en particulier lorsqu’on se lève. Ces symptômes sont dus à l’instabilité de la circulation et de la pression sanguines. Depuis 2003, la reconnaissance de ces symptômes est un élément clé du diagnostic de l’EM/SFC (Encéphalomyélite Myalgique/Syndrome de Fatigue Chronique), une maladie dans laquelle l’IO est assez fréquente. Dans certains cas, ces symptômes chez les patients atteints d’EM/SFC sont dus à une réduction du flux sanguin vers le cerveau plutôt qu’à des changements dans la façon dont le sang circule en position debout.

Nous émettons l’hypothèse que les personnes atteintes d’EM/SFC et d’IO seront davantage affectées par l’exercice en position debout que par l’exercice en position couchée. Cela se traduira par une réduction du flux sanguin vers le cerveau et/ou une réduction de la pression artérielle et/ou une augmentation de la fréquence cardiaque pendant et après l’exercice. Nous pensons que cela pourrait conduire à un malaise post-effort (MPE) plus sévère, c’est-à-dire à une aggravation des symptômes après l’activité physique.

En outre, l’étude prédit qu’il y aura des différences observables dans les processus métaboliques chez les patients atteints d’EM/SFC et d’IO avant et après l’exercice, en particulier pendant le malaise post-effort, et que ces différences seront plus prononcées chez les patients souffrant des deux pathologies.

OBJECTIFS

L'image est une représentation visuelle de la circulation sanguine, décrivant un flux d'éléments sur un fond dégradé qui suggère le mouvement et la fluidité.

  1. Déterminer si le débit sanguin cérébral est davantage réduit chez les patients souffrant à la fois d’EM/SFC et d’IO pendant l’exercice et son effet sur les symptômes de l’IO et du MPE.
  2. Observer toute anomalie hémodynamique après l’exercice/pendant le MPE chez les patients atteints d’EM/SFC et d’IO.
  3. Déterminer les différences métaboliques, génomiques, protéomiques ou transcriptomiques entre les patients atteints d’EM/SFC et d’IO.
  4. Étudier la présence d’auto-anticorps contre les récepteurs adrénergiques et muscariniques de l’acétylcholine chez les patients atteints d’EM/SFC et d’IO.