#TripleGivingTuesday news:

Nouvelle étude en cours !

Troubles du Sommeil dans l'EM/SFC

rom-tompkins.png

Du bureau de Ronald Tompkins, MD, ScD
Directeur, Collaboration de Harvard sur l’EM/SFC
Médecin en chef, Open Medicine Foundation

Pour donner le coup d’envoi de la troisième semaine du Triple Giving Tuesday, le mardi des dons triplés, l’OMF est ravie d’annoncer qu’elle finance un nouveau projet de recherche collaborative ! Menée à travers le réseau de collaboration de l’OMF, cette initiative de recherche étudiera les troubles du sommeil chez les personnes atteintes d’EM/SFC.

Troubles du sommeil dans l’EM/SFC
Durée de l’étude : 18 mois

Réalisée dans le cadre de la Collaboration de Harvard sur l'EM/SFC, dans les hôpitaux affiliés à Harvard.

sleep-1.png

L'étude

Un des symptômes requis pour diagnostiquer l’EM/SFC est le sommeil non réparateur, c’est-à-dire le fait de se réveiller épuisé après une nuit complète de sommeil. Cela pourrait suggérer qu’un dysfonctionnement du sommeil pourrait être impliqué dans le processus pathologique de l’EM/SFC. De nouveaux outils plus perfectionnés, comme les enregistrements à haute fréquence d’un électroencéphalogramme (EEG), un test qui détecte l’activité électrique du cerveau, pourraient potentiellement mettre en évidence des dysfonctionnements importants du sommeil dans l’EM/SFC.

Il est possible que l’inflammation du système nerveux central (SNC) joue un rôle dans le symptôme du sommeil non réparateur. Des preuves directes de l’inflammation du SNC dans l’EM/SFC ont été révélées dans un rapport de 2014, qui démontre que l’activation microgliale concerne l’un des principaux types de cellules impliquées dans la neuroinflammation. Cette activation a été observée dans le thalamus (structure au centre du cerveau) chez neuf malades de l’EM/SFC.

Malgré le fait que l’EM/SFC inclut des symptômes de fatigue profonde et de dysfonctionnement cognitif ou « brouillard cérébral », aucun biomarqueur du SNC, du sommeil ou du cerveau n’a été identifié à ce jour.

Méthode

L’étude examinera les fréquences EEG (activité électrique se produisant dans le cerveau) du sommeil et de l’éveil chez les patients atteints d’EM/SFC. Parallèlement, le Dr Jonas Bergquist évaluera la protéomique du liquide céphalo-rachidien au Centre de recherche collaborative d’Uppsala. Le Dr Bergquist espère identifier l’orexine (un neuropeptide qui régule l’éveil et la vigilance) et les marqueurs inflammatoires protéomiques connexes chez les malades atteints d’EM/SFC.

Que signifie cette étude pour les malades atteints d’EM/SFC ?

Ce projet nous aidera à mieux comprendre comment traiter éventuellement les déficiences et la fragmentation dévastatrices du sommeil qui sont associées à l’EM/SFC.

Faites un don aujourd'hui pour aider à soutenir ces projets novateurs menés dans le cadre de la collaboration avec l'OMF. Votre soutien nous rapproche d'un traitement ou d'une guérison... et d'ici le 30 novembre, votre don sera TRIPLÉ !

Cela signifie que 10$ équivalent à 30$, 10€ équivalent à 30€ etc.