Du bureau de Jonas Bergquist, MD, PhD
Université d’Uppsalay

Nouvelle publication financée par l’OMF

" Les leçons tirées du coup de chaleur pour comprendre l'EM/SFC"

Au nom de l’Open Medicine Foundation, j’ai le plaisir de vous annoncer qu’une nouvelle publication de recherche, dont je suis l’auteur avec des collègues, a été publiée dans Frontiers in Neurology: “Lessons From Heat Stroke for Understanding Myalgic Encephalomyelitis/Chronic Fatigue Syndrome.”

Pour mieux comprendre l’EM/SFC, nous avons comparé cette maladie à un autre état inflammatoire : le choc thermique. Bien que le choc thermique soit une condition aiguë, il partage avec l’EM/SFC de nombreux points communs dans les réponses physiologiques à divers facteurs de stress. De nombreuses nouvelles thérapies sont en cours de développement pour traiter le choc thermique. Mes collègues et moi suggérons que des recherches futures sont nécessaires pour explorer ces similitudes afin d’identifier potentiellement de nouveaux traitements pour l’EM/SFC.

Cette comparaison initiale a permis d’identifier de nombreuses similitudes. Premièrement, le coup de chaleur est une réponse inflammatoire à un facteur de stress externe, qui produit des toxines endogènes (provenant de l’intérieur du corps), et non le résultat d’un pathogène exogène (facteur externe). Dans le cas du coup de chaleur, une séquence et une causalité résultent des perturbations physiologiques des systèmes de l’organisme qui créent de nombreuses caractéristiques observées dans l’EM/SFC. Enfin, ces réponses inflammatoires peuvent se perpétuer comme un  » cercle vicieux  » et, dans ce cas, être liées à des lésions intestinales. Potentiellement, de nouvelles approches pour interrompre le cercle vicieux pourraient être importantes pour développer de nouvelles thérapies pour l’EM/SFC.

Pour en savoir plus sur notre étude, lisez la publication intégrale ici.

Donnez aujourd’hui et rejoignez notre combat pour trouver des réponses !

Nous comptons sur les contributions, petites et grandes, de donateurs qui comprennent que des traitements susceptibles de changer la vie ne verront le jour que si nous investissons dans des recherches comme celles du Dr Bergquist.

Aidez-nous à soutenir une recherche novatrice en faisant dès aujourd’hui un don déductible des impôts de 2021 !