Rédigé par Janet Dafoe, Ph. D.

 

Ron Davis a passé la semaine dernière sur la côte Est américaine à faire des allocutions et à avoir des entretiens privés avec des scientifiques et des docteurs au sujet de l’EM/SFC. Il a d’abord passé deux jours à la Princeton University où il s’est entretenu avec des individus, des groupes d’étudiants de deuxième cycle et des groupes à l’occasion de dîners et de soupers. Il a fait une allocution devant le vaste département de biologie moléculaire (regroupant l’immunologie, la microbiologie, la génétique, la biochimie et plus) dans un vaste auditorium où prenaient place environ 300 scientifiques. Il a senti qu’ils étaient surpris et choqués de constater combien de personnes sont affectées par la maladie et par la gravité de celle-ci. Ils étaient également impressionnés des avancées réalisées par le docteur Davis qui reçoit peu de financement des NIH et ne compte que sur les dons des patients.

Par la suite, le docteur Davis s’est rendu au Einstein Medical Center de la Columbia University et a fait une allocution semblable devant 100 docteurs et scientifiques sur place et 184 de plus qui assistaient à la conférence en ligne. Encore une fois, ceux-ci ont été surpris et choqués par l’information qu’il a présentée. Il savait que la présentation était diffusée en direct, alors il n’avait pas prévu de séance de questions, mais il a parlé pendant plus d’une heure et demie, intégrant à sa présentation les questions lui étant le plus fréquemment posées. Personne n’a quitté pendant la présentation. Le docteur Davis a réellement mis l’accent sur la prévalence et la gravité de l’EM/SFC, le besoin de soins médicaux, les besoins urgents en recherche, le groupe croissant de scientifiques de premier ordre qui y travaillent et le fait qu’aucun d’entre eux n’obtient suffisamment de financement des NIH.

 

La semaine précédente, le docteur Davis avait fait un discours à l’occasion de Synchrony 2019, un important symposium sur l’autisme à Pleasanton, en Californie. Encore une fois, son important auditoire était constitué de chercheurs, docteurs et soignants. Ils ont été très impressionnés par ses recherches et frappés par certaines des similitudes entre l’autisme et l’EM/SFC. Robert Naviaux, M.D., membre du conseil consultatif scientifique de l’OMF, a par ailleurs fait une allocution juste avant celle du docteur Davis. Robert Naviaux et son équipe s’apprêtent à collaborer avec le docteur Davis en recommandant des patients à son laboratoire aux fins d’investigation des similitudes et des différences entre les deux affections. Le groupe de patients atteints d’autisme sera financé par une des fondations liées à l’autisme, étant donné que le docteur Davis consacre uniquement les fonds de l’Open Medicine Foundation Canada à la recherche sur l’EM/SFC.

Visionnez l’allocution du docteur Davis au Einstein Medical Center.